Qu'est-ce que le retargeting ?

En e-commerce, le retargeting est une technique publicitaire qui vise les internautes qui ont visité un site, mais qui n'ont pas finalisé l'achat, et qui n'ont donc pas été convertis. Ce peut être par exemple un visiteur qui a rempli son panier et qui a quitté le site avant de passer au paiement.

Avec le retargeting, vous récupérez les données de navigation de vos visiteurs, pour pouvoir ensuite leur proposer des publicités ciblées lorsqu'ils visiteront d'autres sites.

Ce procédé permet donc de récupérer les acheteurs potentiels et de les ramener vers votre site, dans le but de les convertir. Il répond ainsi à la problématique du taux de conversion, souvent très bas sur les sites de e-commerce, où 98% des visiteurs quittent le site avant l'acte d'achat.

Comment fonctionne le retargeting ?

Il existe plusieurs manières de mettre en place une campagne de retargeting. Vous pouvez utiliser votre compte Google Adwords, faire appel à un prestataire spécialisé (Critéo, Adroll, Zanox...), ou encore passer par les réseaux sociaux comme Facebook.

Avec Google Adwords, vos annonces de retargeting pourront apparaître sur des sites faisant partie du réseau Display de Google. Elles seront aussi visible par le search, c'est à dire quand les visiteurs chercheront des mots-clés en lien avec votre site.

Sur Facebook, le retargeting permet de diffuser des publicités personnalisées pour proposer des produits déjà consultés, ou même pour promouvoir une page complémentaire à votre site.

Pourquoi utiliser le retargeting ?

Le principal avantage du retargeting, c'est qu'il permet de diffuser vos publicités uniquement aux personnes qui ont visité votre site. L'audience est donc très qualifiée et de qualité. Ainsi, que vous ayez choisi la tarification au CPC ou au CPM, le ROI est bien plus intéressant qu'avec le display traditionnel.

Le taux de clic observé sur les bannières de retargeting est souvent supérieur à celui du display classique. D'après Google, les taux de clic du retargeting sont compris entre 0,15 et 0,22%, contrairement au display classique où il dépasse rarement les 0,08%.

Article rédigé par Joanna DHUY