Soldes d'hiver 2015 et intention d'achat des français

Comme nous l'avons vu précédemment dans notre article sur le bilan de la Fevad, 2015 a été une année de forte croissance pour le e-commerce. A travers cet article, nous allons décrypter le comportement de l'acheteur en ligne pendant les soldes de l'hiver 2016 et plus généralement l'attente des e-acheteurs français en 2016.

A la veille du top départ des soldes d'Hiver 2016 en France, Eulerian Technologies a publié les résultats de son étude sur les comportements de l’e-acheteur français. Cette enquête a été faite pendant la période allant du 4 au 10 décembre 2015 sur un panel de 1000 répondants, dans la perspective des soldes d'hiver 2016, mais reflète également les attentes générales de l'acheteur français en ligne.

Le comportement du e-consommateur qui prépare les soldes

Avant le coup d'envoi des soldes d'hiver 2016, 67% des internautes vont se renseigner sur internet pour préparer leur emplettes, c'est ce qu'on appelle en langage webmarketing le ROPO (Research Online Purchase Offline).

Ce sont plus précisément la catégorie des 18-35 ans (74%) qui prennent le temps de prospecter avant d'effectuer leurs achats. Pendant cette phase dit de recherche sur les sites marchands, 23% des répondants vont utiliser un smartphone ou une tablette soit 1 femme sur 4 et 1 homme sur 5.

L'usage d'un équipement mobile pendant le processus d'achat sera différent selon l'âge de l'internaute : - les 18-35 ans sont 13% à utiliser le smartphone, 11% pour la tablette et enfin 76% pour l'ordinateur. - les 55 ans et plus sont quant à eux, 1% seulement à opter pour le smartphone, 9% pour la tablette et 90% préfèrent l'ordinateur.

E-commerce : le mode de livraison est crucial dans le processus de décision

56% des répondants toutes catégories confondus préfèrent la livraison traditionnelle à domicile, 32% choisissent la livraison dans un point relais et enfin 12% se font livrer au bureau, dans un bureau de poste ou effectue le retrait en magasin.

Le choix de la livraison reste toutefois problématique et peut représenter un frein à la finalisation de l'achat. En effet, 42% des internautes déclarent abandonner leur panier si les frais de livraison sont payants, 36% valident leur panier si la livraison n'excède pas 5% du montant de la commande. Les hommes qui sont 2 fois plus nombreux que les femmes, représentent 15% à choisir le mode de livraison le plus pratique et ce peu importe son coût.

Les effets et l'influence de la publicité sur le e-acheteur

La publicité aura un impact plus ou moins important selon le moment de la journée. En effet, les internautes se font plus attentifs les soirs de semaine (33% du lundi au vendredi contre 27% le Week-end). A l'opposé les séniors sont plus d'humeur matinale (25% du lundi au vendredi contre 23% le week-end).

66% des internautes déclarent se sentir exposés à plus de 15 publicités par jour en regardant la télévision, 42% en écoutant la radio contre 37% en naviguant depuis un ordinateur, 19% depuis un smartphone et 15% depuis une tablette.

On en conclut donc que la pression publicitaire est perçue avec plus d'intensité en offline (TV - Radio - Affichage publicitaire) qu’en online (ordinateur - smartphone - tablette).

Le e-acheteur est de plus en plus sensible à la publicité en ligne, ils sont 53% à avoir acheté un produit vanté dans une publicité contre 47%.

Les leviers publicitaires digitaux les plus performants sont d'après les internautes :

  1. un email envoyé par la marque ou l’enseigne
  2. une bannière
  3. un article sur blog ou une publicité vidéo
  4. un article sur un réseau social
  5. un simple sms

La catégorie des -35 ans est plus réactive aux publicité en ligne, ils sont 63% a avoir déjà effectué un achat après avoir été exposé à un des leviers cités plus haut. Les réseaux sociaux étant le levier qui a le plus d'influence sur les jeunes internautes, 18% affirment avoir acheté un produit après l'y avoir vu.

Les internautes sont de plus en plus friands d'offres personnalisées et donc ciblées. Ils sont 70% à approuver la fréquence de réception des offres promotionnelles  et cette satisfaction va dépendre du secteur d'activité de l'enseigne.

Les offres publicitaires les plus appréciés sont ceux qui touchent aux domaines suivants : • Biens culturels et divertissement (80%) • Maison et bricolage (78%) • Produits alimentaires (78)

D'ailleurs, ils sont 15%  en moyenne à en réclamer plus ! En revanche, les internautes jugent recevoir trop d'offres de la part des :

• Enseignes de la Mode (41%) • Banques et assurances (41%) • Opérateurs téléphoniques (40%)

Découvrez l'infographie complète sur l'acheteur en ligne avant les soldes d'hiver 2016 :

 Télécharger l'infographie sur le comportement de l'e-acheteur avant les soldes d'hiver 2016