emailing-email-marketing-sur-mobile

L’année dernière, plus de 50% des emails ont été lus sur un appareil mobile. Tout laisse à penser que cette tendance va s’intensifier en 2016 – sans compter l’apparition de nouveaux formats comme les technologies wearable (smartwatch, etc.) qui devront également être prises en compte.

Tout e-marketeur qui se respecte doit donc savoir optimiser ses mailings pour l’affichage sur mobile. Ci-dessous, nos trois conseils pour un email marketing mobile efficace.

L'e-mail marketing sur mobile : la checklist pour réussir votre campagne

La technique : un template emailing professionnel et adapté à toutes les messageries

Pour être certain d’envoyer des emails qui s’affichent parfaitement, il faut tout d’abord s’assurer d’utiliser un template de qualité. Si vous n’êtes pas programmeur vous-même, il est conseillé d’utiliser un template programmé par un expert et qui a été testé dans différents clients de messagerie. En effet, tous les clients de messagerie ne réagissent pas de la même manière et, en plus de la taille de l’écran, il faut également pouvoir optimiser l’affichage pour chaque client (gmail, thunderbird, outlook, etc.).

En général, les logiciels d’emailing professionnels comme Newsletter2Go proposent ce type de modèle pré-programmés en responsive design que vous pourrez simplement modifier sans avoir à vous inquiéter de l’affichage sur mobile. Cette démarche est recommandée et vous fera gagner du temps et de l’argent tout en vous assurant que vos emails s’afficheront parfaitement sur mobile.

Affichage de l'e-mail marketing sur mobile

Le Responsive design, indispensable aux campagnes emailing sur mobile

Le responsive design (ou design adaptatif en français), n’est pas uniquement l’aspect technique, c’est aussi une manière spécifique de penser et d’organiser le contenu d’un emailing.

De nos jours, le temps d’attention lorsqu’il s’agit d’emails est très court. En quelques secondes, vos destinataires décideront s’ils vont ouvrir votre newsletter et, une fois ouverte, s’ils vont la lire. Il faut donc capter l’attention en peu de temps – et vu les limites d’affichage sur mobile – en peu d’éléments. Voilà nos conseils :

  • Assurez-vous que votre design fonctionne bien en une colonne,
  • N’hésitez pas à utiliser du blanc (de l’espace vide) pour aérer et favoriser la lisibilité,
  • Mettez toutes les informations et les produits importants en début de mail soit « above the fold » (au-dessus de la ligne de flottaison) pour que vos destinataires puissent les voir tout de suite,
  • N’oubliez pas que les images ne s’afficheront pas dans tous les clients et sur tous les appareils : placez toujours un texte alternatif qui s’affichera à la place des images,
  • La taille de vos polices web devrait être de maximum 12pt,
  • Placez un seul Call-to-Action dans votre email. Celui-ci devrait être bien visible, grand et facile à cliquer sur un écran tactile.

Le contenu

Pour que vos emailings plaisent, il ne suffit pas d’un design qui s’affiche bien sur mobile, il faut aussi que votre contenu (et tout spécialement vos textes) soit convaincant et adapté à vos clients. Pour les appareils mobiles, il est très important de rédiger des textes courts et d’accorder une importance particulière à ces trois choses : l’adresse d’expéditeur, l’objet, et la première ligne de votre email.

Les premières informations que verront vos destinataires sont celles qui vont déterminer leur comportement face à votre emailing :

L’adresse d’expéditeur

À moins que votre marque ne soit déjà très reconnaissable, il vaut mieux choisir un prénom ou un nom de personne au lieu d’un nom de marque. Cela paraîtra plus personnel et augmentera vos chances d’être lus (par exemple : « Sophie Jules de … »).

L’objet

L’élément qui poussera vos destinataires à ouvrir ou non vos emails sera souvent l’objet. Celui-ci doit être clair, précis et contenir toutes les informations qui permettront à vos destinataires de savoir quel est le contenu de vos newsletters.

Le texte

Dès la première phrase, vous devez capter l’attention de vos destinataires. Beaucoup d’appareils mobile n’affichent que la première ligne de l’email, il convient donc d’être bref, percutant, et d’éviter à tout prix les phrases et les tournures inutiles. Utiliser des espacements, des sauts à la ligne et des mots en gras pour aérer votre texte et guider plus efficacement la lecture.

Pour finir, n’oubliez le grand avènement des technologies wearables (smart watch). À quoi s’attendre ?

  • Il faudra du contenu court (dans le cas de l’Apple Watch, vous avez droit à 12-20 caractères pour l’objet et maximum 35 pour le contenu « above the fold »)
  • Le texte brut (plain text) sera roi, étant donné que les smartwatch ne sont pas adaptées à l’affichage d’images.
  • Le preheader sera très important : c’est un très bon moyen de compléter l’objet et de capter l’attention de vos destinataires.