Le RGPD était le sujet phare de cette rentrée 2018. En effet, une nouvelle loi concernant la protection des données des utilisateurs a été mise en application sur l'ensemble de l'Union européenne le 28 mai 2018 dernier. Elle a bouleversé toutes les méthodes de collecte de données. Ainsi il faudra respecter cette nouvelle réglementation au sein des stratégies digital de toutes les entreprises qui pratiquent la collecte de données. Retour sur cette loi et les trois solutions qui seront impactées par le règlement européen sur la protection des données personnelles.

L'email marketing va être fortement impacté par le RGPD

La récupération d'adresse mail est une pratique courante aujourd'hui dans le processus d'une stratégie digitale. En effet, la récupération d'adresses mail servent à l'envoi d'email marketing. Parfois la méthode pour obtenir ces adresses n'est pas aux normes et ne seront plus conformes par le RGPD. Ainsi, vous ne pourrez plus pré-cocher la case "abonnez-vous", les internautes ayant un compte sur votre site ne devront plus recevoir votre email marketing sans leur accord préalable. De plus vous devrez enregistrer les actions d'abonnement et de désabonnement de vos clients. Toutes les bases d'e-mailing ne respectant pas la réglementation RGPD seront désactivées.

Les logiciels CRM devront être en conformité avec la nouvelle loi

Votre entreprise détient un logiciel de CRM, sachez que celui-ci devra est conforme avec la nouvelle loi du RGPD. Plusieurs éléments sont à prendre en compte et à vérifiez auprès de votre sous-traitant de logiciel. En effet, le logiciel absorbant beaucoup de données, il devra respecter les informations suivantes : - chaque compte utilisateur supprimé devoir être systématiquement supprimé de toutes bases et la suppression devra être prouvée. - Les données collectées devront être mises à jour régulièrement. - Les logiciels de CRM devront garantir la sécurité des données collectées.

Les solutions analytiques devront clairement informer les internautes de leur droit

Désormais les sites ayant recours à des logiciels d'analyse de trafic et de comportement des internautes, devront clairement demander aux internautes leurs approbations pour l'utilisation de leurs données. Ainsi les popup demandant l'autorisation de dépôts de cookies devront être plus clair qu'aujourd'hui, en expliquant concrètement l'enjeux de l'utilisation de ces cookies. C'est pourquoi, cela va demander beaucoup de travail au marketeur pour rendre ce message sympathique et ne pas faire peur aux internautes.

Conclusion : La nouvelle loi du RGPD va engranger de nombreux changement dans la collecte et l'utilisation des données des internautes pour les entreprises. Vous avez eu un aperçu de certains changements qui devront être appliqués à vos outils de webmarketing dès le 28 mai 2018, dont l'email marketing, l'utilisation des données analytiques et des logiciels de CRM. Ainsi, ces nouvelles mesures ne sont pas à prendre à la légère car des sanctions telle que l'arrêt momentané de vos logiciels seront appliquées.

Article rédigé par Julia BEGUIN