9 moyens de générer du trafic en magasin grâce au web-to-store

Alors que le e-commerce existe depuis de nombreuses années, il est pourtant impossible de trouver un article qui traite du web-to-store avant 2011. Pourtant les entreprises, qui ont trop longtemps vu l’internet comme un féroce cannibale de leur activité, commencent à comprendre l’intérêt d’utiliser le web comme un outil afin d’accroitre leur vente. Toutefois l’erreur souvent commise consiste à séparer sa e-vitrine de sa vitrine physique alors qu’une stratégie d’acquisition client cross canal doit être réfléchie et pensée dans sa globalité.

Voici donc 9 façons de générer du trafic en magasin grâce au Web-to-store.

1/ L’email marketing ciblé

On ne le présente plus car il est au web ce que le prospectus est à votre boite aux lettres. En effet, dans la logique de l’Inbound marketing c’est le moyen classique pour attirer un inconnu le transformer en visiteur, puis en prospect et enfin en ambassadeur une fois la vente conclue.

Comment favoriser le drive-to-store par e-mail ? En informant une zone géo localisée de l’ouverture d’un magasin, en proposant des promotions ou coupons de réduction etc. Pour cela il faut personnaliser au maximum votre e-mail (adresse d’envoi, signature…), rédiger un objet convaincant qui n’atterrira pas dans les spams (-45 caractères, pas de caractères spéciaux, de majuscules…), un message court, efficace et sans gif, n’oubliez pas d’ajouter au moins un call-to-action vers votre site et surtout adopter un timing efficace (ni trop, ni trop peu).

 
Les étapes d'une stratégie d'inbound marketing

Présentation de l’inbound marketing par Kinoa

 

2/ Le geofencing

Tous les utilisateurs de smartphones sont familiers de ce type d’alerte :

  • La bannière Exemple d'une alerte sur mobile
  • L’alerte 02-geofencing-alerte
  • Ou le badge Exemple d'une alerte badge sur mobile

Rien de plus simple pour qu’un annonceur les déclenche sur votre téléphone, en s’appuyant sur la technologie Wibree (Bluetooth low energy) développée par Nokia en 2006. En effet, il suffit que vous pénétriez dans le périmètre géographique défini par l’annonceur et que votre bluetooth soit activé ou que vous possédiez l’application de l’annonceur pour recevoir ce type de notifications ou même des sms. En clair : lorsque vous entrez dans la zone de chalandise de votre magasin préféré ce dernier peut vous faire profiter d’une offre promotionnelle de proximité. Or cela fonctionne ! D’après l’étude de la MMA en 2013 59% des utilisateurs de smartphones acceptent de recevoir des messages selon leur position géographique et 52% des notifications push (vs 23% en 2012).

3/ Le couponing

2 utilisateurs sur 3 se dirigent souvent ou toujours sur un site de bons de réduction avant d’acheter. Les sites de réductions sont un déclencheur d’achat pour plus d’un utilisateur sur deux. A eux seuls ces deux chiffres démontrent de la force du couponing, ainsi être présent sur des plateformes comme celles de Retail me not ou des sites marchands comme Groupon peut booster votre acquisition client et trafic en magasin.

 
Etude sur l'usage des codes promos par les internautes

Etude – Usages des bons de reduction par les internautes – CC Benchmark & CPA – Avril 2013

 

4/ La prise de RDV en magasin

Très utilisée dans le secteur du luxe et des services, la prise de rendez-vous en magasin est un autre moyen d’attirer les clients dans une enseigne. Pourquoi ? Car cela rajoute une dimension humaine parfois nécessaire à l’acte d’achat, lorsqu’il s’agit de bien saisir les besoins du prospect ou de lever ses doutes.

 
Exemple de prise de RDV en banque avec Société Générale

Ex – La société générale permet de prendre rendez-vous dans l’agence de son choix

 

5/ Le click and collect

Comment convertir les prospects qui n’aiment pas le shopping, et surtout comment faire acheter les consommateurs frileux de l’achat en ligne ? Voilà deux questions que se propose de résoudre le click and collect. Pensez à Decathlon, vous vous rendez sur le site internet, sélectionnez vos produits, profitez de l’avis d’autres consommateurs mais au moment de passer à l’achat, vous pouvez régler et récupérer votre produit dans le magasin le plus proche de chez vous. Or d’après une étude JDA menée par TNS en 2014, près d’un tiers (31%) des consommateurs français ont déjà utilisé un service de ce type. Efficacité pour le consommateur et contournement des freins à l’achat en ligne pour l’annonceur, voici les maitres mots du click and collect.

 
Etude sur les avantages du click and collect en 2014

Les avantages du click and collect- Etude JDA menée par TNS en 2014 sur les consommateurs Fr.

 

6/ Le store locator

Un store locator est une carte interactive qui regroupe et permet de trouver le magasin d’une enseigne le plus proche de chez vous ou dans la localisation souhaitée.

 
Exemple store locator de Decathlon

Ex. du store locator de Decathlon

 

Les buts autres que localiser une enseigne ? Pour l’internaute c’est d’accéder à toutes les informations relatives au magasin (heures et jours d’ouvertures, contacts…), et s’assurer qu’il peut aller en point de vente pour toutes questions, démarches SAV etc. Pour le marchand, chaque fiche magasin améliorera son référencement naturel.

Exemple d'une fiche de magasin Decathlon dans le store locator

Ex d’une fiche magasin avec une description unique, les contacts, horaires, avis, service…

A noter que lorsque vous ne disposez que d’un seul point de vente, Google My Business (http://www.google.com/intl/fr_fr/business/) permet de vous faire trouver efficacement et accroit également votre référencement naturel, ceci est extrêmement utile pour les commerces de proximité.

7/ Le stock locator

Pour aller encore plus loin, certaines enseignes ont renforcé leur store locator par un stock locator. Comme son nom l’indique cette fonctionnalité permet à l’utilisateur de savoir si la référence qui l’intéresse est encore disponible dans le magasin de son choix. Ikea par exemple permet à ses clients de vérifier la disponibilité d’une référence et donne aussi des prévisions à la journée via un code couleur (vert = produit disponible jusqu’à rouge = produit indisponible).

Exemple du stock locator d'Ikea

Ex du stock locator Ikea

8/ Le SEM appelé référencement payant

Campagne de mots clés génériques avec ciblage géographique :

La logique est assez simple, pour éviter de se retrouver en compétition avec les acheteurs de mots clés nationaux, vous pouvez cibler une ou plusieurs villes et ne les affronter que sur ces zones. En effet, via les adresses IP de vos prospects qui sont raccordées à des Nœuds de Raccordement Abonnés (NRA) Google Adwords est capable d’identifier leur localisation géographique précise.

En conclusion, des mots clefs génériques relativement chers pour empêcher le prospect de se rendre sur un site de e-commerce mais pour une audience très qualifiée sans enchère inutile.

Campagne de mots clés géo localisées avec ciblage national :

La campagne 1 est certes intéressante mais vous prive de tous les prospects qui n’habitent pas directement dans votre région et qui ont pourtant décidé de s’y rendre, par exemple des touristes, d’étudiants qui rentrent pour le w-e, de personnes qui emménagent dans votre région… En bref, les mots clés géo localisés auront un volume de recherche plus faible mais un CPC bien plus abordable.

Campagne display avec ciblage sur des sites relatif à votre ville :

Google dispose via son réseau Adsense de +45 000 sites web affiliés variés (journaux, magazines, petites annonces, blogs, boutiques e-commerce…), or le géant américain vous propose de cibler géographiquement votre affichage display sur le réseau.  Ainsi via des mots de clés pertinent vous être libres de sélectionner les sites relatifs à votre ville.

9/ Le SEO appelé référencement naturel

Le dernier de nos outils parce que c’est le plus important, tout commerce local doit travailler son référencement naturel. Tout d’abord il vous faut travailler l’architecture de votre site et notamment son maillage interne. N’oubliez pas d’utiliser des mots clés et expressions localisés.

En second point il vous faut remplir votre fiche Google Local Business afin que votre commerce soit bien référencé (et ne pas oublier de la mettre à jour si besoin), utiliser des plateformes de recherches et annuaires spécialisés dans votre secteur en choisissant toujours la même dénomination et enfin n’oubliez pas d’effectuer une veille constante sur les pratiques locales. Si vous avez besoin d'aide pour lancer ce type de campagnes, n'hésitez pas à poser vos questions en commentaire de cet article.