Nos conseils pour bien choisir un nom de domaine

conseils-choisir-nom-de-domaine

Construire un site web passe aussi par l’étape de le rendre disponible. Cela signifie qu’en plus de l’héberger vous allez devoir définir une adresse que vos utilisateurs pourront facilement taper dans leur barre d’adresse afin de venir visiter votre plateforme.

Si cette étape semble anodine, elle est très lourde de sens car elle peut impacter votre trafic de façon positive comme négative. Il y a donc quelques démarches à faire au préalable, notamment en termes de réflexion pour éviter les erreurs et surtout pour maximiser les chances de faire de votre marque un succès.

Trouver le nom approprié

Quand on pense à un nom de domaine, forcément la première question va être quel nom peut-on mettre ? S’il n’y a pas de règles proprement définies, il faut penser premièrement à la recherche organique (c’est-à-dire les mots-clés tapés sur les moteurs de recherche) et la facilité avec laquelle votre nom pourra être retenu par vos futurs utilisateurs.

Un nom de domaine peut valoir très cher de quelques euros à des millions. C’est notamment vrai pour les mots-clés les plus compétitifs parce que Google aura tendance à mettre les sites ayant ces mots-clés en avant s’ils sont correctement optimisés et un minimum populaire.

Bien qu’il ne faille pas penser uniquement en termes de mots-clés, si vous avez la possibilité d’en placer un sans rallonger de trop votre nom, l’idée peut être très alléchante. Vous voyez par exemple de nombreuses agences numériques avoir dans leur nom “agency” ou encore “digitale” (pour numérique en anglais). Il y a une raison à cela bien entendu !

La règle la plus importante reste de trouver un nom qui soit simple à retenir par vos utilisateurs. Si vous pensez à des marques telles que Adidas ou encore Google, ce sont des noms efficaces, rapides à taper et difficiles à oublier tant elles sont connues.

De même, les utilisateurs de mobiles représentent une bonne partie de l’audience sur Internet, évitez donc les noms trop longs ou encore composés de caractères (comme des tirets) qui nécessitent de se déplacer davantage dans le pavé tactile.

Pour résumer, un nom doit être simple (qu’il signifie quelque chose ou non), il doit éviter les tirets ou les longueurs trop importantes et enfin si vous pouvez y placer un mot-clé en rapport avec votre business, ce n’est pas une mauvaise idée.

Choisir l’extension

Si le nom est une étape majeure, il ne faut pas sous-estimer l’extension (également appelé domaine de premier niveau) d’un nom de domaine (qui se rajoute donc après le nom comme par exemple .fr ou encore .com). Les extensions les plus populaires sont probablement celles des pays comme .fr, .uk, .es, .de etc. Il existe aussi des extensions comme .com pour tout ce qui concerne le business en général (com signifiant commercial) et aussi .net (pour internet) qui n’a pas de spécificité propre.

Ces extensions sont pour la plupart très anciennes, de nouvelles ont vu le jour ces dernières années pour tenter de définir des catégories ou simplement des mots-clés. Vous pouvez ainsi retrouver .vin ou encore .auto comme .construction ou même .email. Même certaines villes disposent désormais de leur extension comme .paris. Ces extensions sont moins démocratisées mais pourraient à l’avenir être une nouvelle façon de personnaliser votre nom de domaine tout en étant de le promouvoir davantage. Il faut donc garder cela en tête.

Il est à noter qu’une extension coûte en général dans les 10€ mais certaines peuvent coûter des centaines voire des milliers d’euros.

Quelles extensions prendre ?

Idéalement, vous devez avoir un nom de domaine avec une extension principale. La plupart du temps cela sera .com pour les business voire celle de votre pays (donc dans ce cas-ci .fr). En revanche, pour éviter la compétition et qu’on puisse s’approprier votre nom, il est toujours bon de posséder aussi bien le .com et le .fr et de rediriger l’un vers l’autre. Comme ça, si votre site s’appelle monsite.com ou même monsite.fr, vos utilisateurs seront redirigés dans tous les cas sur votre plateforme, aucun risque de confusion.

Concernant les nouvelles extensions, pour un coup de publicité ou dans certains cas, elles peuvent être utiles. Il s’avère que le monde des noms de domaine est en train de changer ces dernières années et elles deviennent de plus en plus populaires. S’il est bon de s’en tenir au traditionnel qui reste tout de même majoritaire, se pencher de ce côté-ci n’est pas une mauvaise idée également.

Vérifier la disponibilité de votre nom de domaine

Il va s’en dire que les noms et mots les plus populaires sont déjà pris ou en vente à des prix très élevés. Si vous avez décidé de prendre le nom de domaine “tousleschats” avec l’extension .com et que celle-ci est déjà prise, deux choix s’offrent à vous : trouver un autre nom ou bien préférer une autre extension.

Dans l’idéal, il sera préférable de choisir un autre nom car si vos utilisateurs tapent dans un moteur de recherche “tousleschats”, il suffit que le domaine en .com soit un minimum populaire et c’est sûrement le premier ou même les premiers résultats qu’ils auront. Vous allez donc déjà partir du mauvais pied pour assurer un trafic organique avantageux. Vous pouvez vérifier par vous-même la disponibilité du nom de domaine que vous voulez choisir.

C’est pour cela qu’il est toujours utile de réserver votre nom de domaine dans plusieurs extensions afin d’éliminer au maximum la concurrence. Bien entendu, si c’est absolument le nom de domaine que vous voulez et que vous êtes prêt à entrer dans le jeu de la compétition, avec du temps et une optimisation de votre référencement, il est tout à fait envisageable que vous puissiez atteindre le rang escompté.

Bilan

Choisir un nom de domaine peut sembler être une étape anodine mais ce n’est pas le cas. Il faut penser sur le long terme et ne pas négliger à quel point un bon nom de domaine doit entrer dans la mémoire de votre audience tout en étant capable de ramener du trafic.

De même, l’extension est un point-clé à analyser avec attention surtout si d’autres sites ont le même nom de domaine que vous, voire pire la même activité que vous. Vous ne voulez en aucun cas que vos futurs visiteurs vous confondent avec un autre nom de domaine similaire mais une extension différente.

Attention, un nom de domaine se loue pour un an en général. Il ne faut pas oublier de le renouveler sous peine de pouvoir potentiellement le perdre si quelqu’un vient à l’enregistrer après sa date de validité.

[Nouveau] 5 ebooks sur le digital marketing à télécharger gratuitement

Cet article vous a plu ? Recevez nos prochains articles par mail

Inscrivez-vous à notre newsletter, et vous recevrez un mail tous les jeudis avec les derniers articles d’experts publiés.

Articles complémentaires :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *