Avis o2switch : est-ce réellement le meilleur hébergement multi-site web français ?

Il existe des dizaines voire des centaines de solutions d’hébergement pour sites Internet aujourd’hui : OVH, Ionos (anciennement 1&1), LWS, ou encore Amen… et bien évidemment O2SWITCH dont on va vous parler dans l’article. Ils proposent des offres et tarifs différents, parfois difficiles à comparer tant les options varient d’un pack à l’autre (espace de stockage de 1 Go à 250 Go voire illimité, nombre de base de donnée MySQL, nombre d’e-mails configurables, CMS open-source de type WordPress pré-installés etc). Ils ont leur qualité et leurs défauts, cela dépend bien évidemment de vos besoins.

Notre besoin lui était spécifique, et pourrait correspondre à votre besoin par la suite, même si au départ vous n’aviez en tête que de créer et d’héberger un seul site web. On vous explique notre point de vue, et surtout notre retour d’expérience sur un projet concret d’hébergement multi site (plusieurs sites web), qui nous a amené à étudier l’offre o2switch, qui a la réputation d’être l’alternative idéale pour héberger différents sites sur un même serveur. On vous en dit plus sur la suite de l’article.


[À télécharger] Le guide e-commerce pour booster vos ventes de fin d'année !

Trustpilot a analysé plus de 30 millions d'avis consommateurs publiés durant les fêtes de fin d'année, et vous donne 8 astuces pour booster vos ventes et conversions. Vous découvrirez tous les freins, critères de décision des acheteurs, bonnes pratiques et astuces en cette période de fêtes, pour dynamiser vos ventes.

Notre problématique : héberger plusieurs sites web sur un seul et même hébergement, facilement et sans frein technique

Pour nous présenter brièvement, nous sommes une agence webmarketing à taille humaine qui travaillons sur différents sujets et pour différents clients : aussi bien en e-commerce, que pour des logiciels en ligne de type SaaS, ou encore des sites B2B qui souhaitent augmenter leur génération de leads grâce à l’inbound marketing. Avant de choisir o2switch, nous avons effectué de nombreuses recherches par rapport à notre besoin que nous allons vous expliquer ci-dessous.

Pour un projet de création de plusieurs sites web pour une startup, nous avions besoin d’un hébergement qui permettait de gérer facilement le multisite et surtout le multi domaine facilement, c’est-à-dire pouvoir acheter des noms de domaine via cet hébergeur, ou sur un service externe proposant des noms de domaine moins cher (ce qui est l’option pour laquelle nous avons opté), et pouvoir les configurer sur un seul et même hébergement, sous forme de dossiers spécifiques pour chaque projet (1 dossier = 1 site web). Et surtout, ces sites web, même s’ils étaient hébergés physiquement sur le même serveur, nous voulions qu’ils soient isolés les uns des autres : chaque site web devait avoir sa propre base de donnée, son propre répertoire de fichier, sa propre sécurité et surtout sa propre adresse IP, notamment pour des raisons de référencement SEO.

Important : il faut préciser ici que notre but n’est absolument pas de développer ce qu’on appelle un PBN (pour Private Blog Network), mais plutôt un vrai écosystème de sites indépendants et légitimes, avec un vrai travail éditorial fourni et une identité propre. Pour les débutants, un PBN est un réseau de sites qui a pour seul et unique but d’intégrer sur chaque site des liens, appelés backlinks en SEO, pour faire monter la popularité d’un site principal. Notre volonté était clairement d’avoir un écosystème de sites médias professionnels et légitimes, comme si nous étions un groupe presse qui éditait plusieurs magazines indépendants et experts sur des sujets.

Mais bien évidemment, certains critères que nous allons lister ci-dessous se retrouvent souvent dans les problématiques des créateurs de PBN, puisque ces derniers cherchent à donner une indépendance totale à chacun des sites créés dans leur réseau de blogs. Notre objectif : pouvoir donc occuper l’espace des différentes thématiques liées à l’activité commerciale de notre client startup, afin d’attirer ces audiences et internautes vers les produits et services de la dite startup, grâce à une démarche d’inbound marketing et de lead magnet. En d’autres termes, notre écosystème de médias indépendants ont pour but d’assurer la promotion de notre client avec une approche éditoriale, afin de faire connaître sa solution qui est en lien avec la thématique des médias créés pour l’occasion.

Donc pour en revenir à notre problématique, nous ne voulions pas d’un serveur dédié ou d’un VPS, pour des raisons de coût élevé que cela représente, et surtout du travail nécessaire en matière d’infogérance. L’infogérance consiste à surveiller, paramétrer et optimiser si nécessaire le serveur dédié selon l’évolution de votre consommation du service ou de votre trafic, c’est un métier à plein temps difficile à faire soi-même. Il était clair que le meilleur rapport qualité / prix pour nous était de nous tourner vers un hébergement web mutualisé professionnel offrant un service proche d’un serveur dédié, sans les coûts exorbitants ni la complexité technique qui va avec.

Notre cahier des charges pour sélectionner notre futur hébergeur web mutualisé

Pour choisir la bonne société partenaire de hosting* (terme anglais pour hébergement), qui sera o2switch après beaucoup d’hésitation avec un autre acteur (lire plus bas pourquoi), nous avions plusieurs critères à respecter :

  • l’hébergeur devait offrir un hébergement de stockage et de fichier illimité, qui nous permettrait d’installer aussi bien 5 blogs sous WordPress, héberger 10 sites web statiques en html / CSS, voire 2 boutiques sous Prestashop… et surtout qu’on puisse augmenter le nombre de sites selon l’évolution de la startup et pourquoi pas avoir 50 blogs, 20 sites web statiques et 5 sites Prestashop quelques mois après… sans surcoût, rien que ça !
  • l’hébergeur devait inclure des fonctionnalités importantes pour faciliter le travail : offrir l’installation des principaux CMS en 1 clic afin de gagner du temps, et éviter d’avoir recours systématiquement à un développeur ou webmaster pour installer les sites;
  • la gestion des noms de domaine devrait être facile : ajouter un nouveau nom de domaine en .com ou .fr devait pouvoir se faire en quelques clics, avec des noms de domaine dont on dispose déjà chez certains partenaires (OVH, Gandi, Amen…), mais également pouvoir acheter de nouveaux noms de domaines qu’on pouvait faire pointer vers cet hébergeur en quelques minutes;
  • le dernier critère était la nationalité de l’hébergeur : nous souhaitions une société française, bien implantée, et offrant un support technique et commercial de qualité, réactif et situé en France.

Voici nos quelques conseils, critères & vérifications à effectuer pour choisir le meilleur hébergement mutualisé

avis-hebergeur

De manière générale, même si les critères listés précédemment pour du multi-site ne sont pas les vôtres (mais peut-être aurez-vous besoin d’héberger d’autres sites par la suite ? il faut anticiper ses besoins même à un horizon de 6 mois voire 1 an), il faut savoir que pour choisir le meilleur hébergeur web, il faut être vigilant sur 3 points :

  • choisir un hébergeur web offrant un haut niveau de performances : c’est important pour répondre aux attentes des internautes d’avoir un chargement rapide de 3 secondes en moyenne des pages, mais aussi répondre aux exigences grandissantes de Google qui mesure ce temps de chargement dans ses critères de référencement SEO;
  • vérifier que le pack d’hébergement choisi inclut bien des fonctionnalités de base sans surcoût, notamment un nombre de base de donnée suffisant (1 base par site web prévu), et surtout les e-mails illimités : certains hébergeurs comme Viaduc vous offrent 1 boite mail seulement, et vous devez payer un supplément pour des boites mails supplémentaires… d’autres comme Alwaysdata proposent la création d’adresse mail de façon illimitée mais limitent l’espace de stockage de chaque boîte e-mail, ce qui est vite contraignant si on compte utiliser ces adresses de façon professionnelle : envoi de pièces jointes en PDF type devis ou facture, présentation powerpoint etc…);
  • demander également si vous disposez bien d’un certificat SSL : ce dernier vous permet d’avoir un site en https au lieu du http, et beaucoup d’hébergeurs offrent un seul certificat SSL (Ionos / 1&1 par exemple sur leur offre 1&1 Unlimited Plus – que nous utilisons déjà), mais font payer les certificats SSL supplémentaires, alors que d’autres hébergeurs vous offrent autant de certificats que nécessaires sans surcoût, grâce aux certificats SSL fournis gratuitement par Let’s encrypt.

Attention aux promesses d’hébergeur mutualisé gratuit ou low cost : en 2020, il est clairement impossible d’avoir un service d’hébergement de site web gratuit qui soit digne de ce nom, qui offre autant de service, et dont l’entreprise est française. Il faut garder à l’esprit que si vous consacrez de nombreuses heures à créer des sites web, rédiger leur contenu, optimiser les visuels… il est vital de les héberger dans un endroit sûr, sécurisé et dont vous êtes le locataire. Rappelez-vous que quand quelque chose est gratuit voire à prix dérisoire, c’est souvent le consommateur le produit.

Autre point important : comme nous n’avons pas pour ambition d’avoir des milliers de visiteurs par jour sur chaque site, mais plutôt du trafic ultra qualifié sur des sujets niches et précis, notre hypothèse était un maximum de 100 visiteurs par jour sur chaque blog, nous pouvons nous permettre d’opter pour un hébergement dit mutualisé à ce stade. Cependant, nous savons qu’en temps normal, et si les objectifs de visites sur chaque site étaient plus élevés, voire que plusieurs transactions auraient lieu en ligne avec un fort trafic (un projet e-commerce ambitieux par exemple), il faudrait opter pour un serveur dédié ou à minima un VPS bien optimisé. 

Si c’est votre cas, vous êtes sûrement entourés d’experts IT, d’une agence web ou de développeurs qui vous conseilleront une solution d’hébergement adaptée à la dimension de votre projet. Mais comme le dit souvent notre directeur marketing, ayons d’abord des problèmes de riches, et atteignons nos objectifs avec cet hébergement mutualisé avant de vouloir passer à l’infrastructure dédiée. C’est l’erreur que font beaucoup d’entrepreneurs à ce stade : vouloir mettre la charrue avant les boeufs, vouloir opter pour la solution la plus complexe alors qu’ils n’ont pas encore validé que leur projet était viable, qu’ils n’ont pas généré une seule visite sur une landing page, ni un seul like sur leur page Facebook.

D’ailleurs, à titre de conseil, l’approche dite MVP” (pour “minimum viable product”) est celle que nous adoptons dans notre agence : nous privilégions clairement de lancer rapidement nos sites web, en mettant en place le minimum de fonctionnalités, tout en privilégiant du contenu de qualité. Nous connaissons tellement de startups, chefs d’entreprises ou tout simplement porteurs de projet autour de nous qui façonnent leur site web durant de longs mois, et qui risquent simplement de louper le coche. Parfois démarrer avec une page web simple permet déjà de tester son marché et voir si son offre peut être séduisante ou pas, pour ensuite passer à l’étape supérieure.

Nous regardons d’abord Ionos (1&1) et OVH pour notre besoin d’hébergement multi-site

Maintenant que nous avons une idée claire des critères de choix (hébergeur français, possibilité d’héberger plusieurs sites facilement, plusieurs bases de données MySQL et espace disque suffisant, certificats SSL illimités, espace de gestion de l’hébergement simple permettant d’installer des CMS en quelques clics), nous avons attaqué notre benchmark afin de comparer les principaux hébergeurs.

À ce moment précis du projet, nous ne connaissons pas encore o2switch ni Planethoster. Mais nous sommes déjà client Ionos (anciennement 1&1) et OVH. On a donc commencé par ceux-là, qui font figure de leader en hébergement en France et en Europe et dont on paye déjà l’hébergement. Ionos, dont on est client depuis près de 10 ans, permet bien d’héberger plusieurs sites sur le même compte, ce que nous avions fait jusqu’ici avec notre pack 1&1 Unlimited Plus, en suivant la règle “1 dossier = 1 site web”, une base de donnée pour chacun et une interface plutôt facile et accessible. Mais plusieurs limites se sont présentées : ils n’offrent qu’un seul certificat SSL sur tout le compte, ce qui signifie qu’on doit choisir quel site bénéficiera du https, et les autres doivent soit rester en http, soit il faut payer pour leur en faire bénéficier, ce qui augmente drastiquement le coût de l’hébergement. Si le coût était au moins raisonnable, nous aurions peut-être creusé la question : seulement, il est demandé 30 € HT pour un certificat SSL supplémentaire (avec leur option SSL Starter), ou de payer 100 € HT par an pour des certificats SSL illimités… autant dire que cela ferait exploser l’enveloppe budgétaire de l’hébergement, tandis que d’autres hébergeurs ont les SSL gratuits et illimités (fonctionnant avec Let’s Encrypt).

Le pack 1er prix pour un SSL supplémentaire sur Ionos est de 30 € HT l’année.

Par ailleurs, tous les sites sont hébergés sur la même adresse IP : ce n’est pas un problème si vous hébergez des sites sur des sujets différents par exemple, ou des sites vitrines de vos clients, mais cela pose problème si vous souhaitez avoir une stratégie de niche sur un sujet particulier : par exemple, vous souhaitez créer 10 blogs sur des sujets autour de l’imprimerie en ligne (1 blog sur les cartes de visite, 1 blog sur les dépliants, 1 blog sur les brochures, 1 blog sur les goodies…). Dans le milieu du référencement SEO, et on en parlait précédemment, on appelle donc cela un PBN (pour Private Blog Network soit réseau privé de blog), qui définit une approche qui consiste à créer un réseau de sites indépendants les uns des autres, afin de promouvoir plus facilement votre site principal, ou bien de vous faire concurrence à vous-même. 

Pour notre besoin, nous souhaitions une autonomie totale pour chaque site, en allant jusqu’à l’adresse IP, car on se disait que l’un de ces sites pouvait par la suite être revendu si nécessaire, ou être développé de façon plus ambitieuse (entreprise dédiée). Donc l’offre d’hébergement mutualisé de Ionos, et surtout la tarification, n’était pas adaptée à ce projet, et comme vous l’avez sûrement compris, ce l’était encore moins pour celles et ceux qui souhaitent créer un PBN.

Après de nombreuses recherches et comparatifs (nous avons fait le tour des grands noms cités au départ de notre article : Ionos et OVH dont nous sommes déjà clients, mais également Alwaysdata, LWS, Gandi, Amen…), et également la prise d’information auprès de notre réseau professionnel, couplé à la lecture d’avis utilisateurs, reviews et tests en tout genre, notre coeur balançait entre 2 prestataires qui semblent avoir développé une offre sur mesure à notre problématique : l’hébergement de différents sites à un seul endroit avec la possibilité de les isoler techniquement parlant, pour des raisons de sécurité et de référencement.

Nous hésitons sur le choix de l’hébergeur multi-site : o2switch ou Planethoster ?

Deux acteurs et hébergeurs multi-sites se démarquent et retiennent fortement notre attention : o2switch et Planethoster. Nous faisons déjà une première entorse à nos critères de départ, puisque certes o2switch est 100% made in France, cependant Planethoster n’est pas français mais canadien (Québec). Seulement, on parle la même langue, on connaît également le sérieux des entreprises canadiennes, et surtout Planethoster possède un datacenter en France, donc on ne se ferme absolument pas la porte. 

Pourquoi nous hésitons entre o2switch et Planethoster ? Ils ont développé une offre spécifique au multi-site, c’est-à-dire qu’ils sont les seuls à s’adresser à leur marché en indiquant clairement que leur offre a été conçue pour les éditeurs de sites web, les agences web, référenceurs SEO ou encore les entrepreneurs & startups désirant lancer plusieurs sites web, avec plusieurs noms de domaine dont l’hébergement serait au même endroit, et dont chaque site aurait une certaine autonomie numérique. Et bien évidemment, qui peut le plus peut le moins, leurs offres sont également adapté si vous souhaitez lancer qu’un seul site web : le principal avantage est donc l’évolutivité possible si demain vous changez d’avis, et décidez de lancer d’autres projets web.

Cela fait une grande différence avec les acteurs historiques de l’hébergement : tous les autres permettent plus ou moins d’avoir plusieurs sites au même endroit, mais aucun à notre connaissance n’a réellement conçu une offre ciblant les avec une offre aussi complète que Planethoster et o2switch.

Tableau comparatif o2switch VS Planethoster

Nous avons réalisé une étude comparative entre les 2 hébergeurs, en décortiquant leur offre commerciale, afin d’identifier les points communs et surtout les points de différence. Voici la synthèse de ce que nous avons listé selon nos critères :

Fonctionnalitéso2switch – L’offre uniquePlanethoster – L’offre World
Nombre de sites illimitésOuiOui
Traffic illimitéOuiOui
Certificats SSL par domaineInclusInclus
Nom de domaine gratuit1 offert1 offert
Transfert de l’ancien siteMigration gratuiteMigration gratuite
Plusieurs versions PHP ?Oui (5.2, 5.3, 5.4… 7.4)Oui (4.4, 5.1, 5.2… 7.4)
Sauvegarde quotidienne2 fois par jour2 fois par jour
Configuration12 CPU et 48GB de ram8 CPU, 16GB ram et 16 MB/s
Adresses IP dédiées ?Oui (avec IPxtender)Oui (avec IPextension)
Interface CpanelSéparée et isolée (jusqu’à 5 “lunes”)Séparée et isolée
Emails illimitésOuiOui
Datacenter en France ?OuiOui
Satisfait ou rembourséGarantie 30 joursGarantie 14 jours
Tarif6 € TTC / mois (soit 72 € TTC / an)6 € TTC / mois (soit 72 € TTC / an)
o2switch et Planethoster sont clairement au coude à coude sur ce comparatif

Pour vous décrypter rapidement le tableau ci-dessus, ce qu’il faut retenir :

  • sur les 14 critères choisis, 10 sont exactement les mêmes entre les 2 solutions : même prix, mêmes services principaux (pouvoir faire migrer gratuitement son ancien site par les équipes de l’hébergeur, backups et sauvegardes du serveur toutes les 12 heures, le système d’IP dédié pour chaque site, les serveurs situés en France…);
  • o2switch se distingue légèrement sur la garantie offerte “satisfait ou remboursé”, qui est plus longue que chez son concurrent Planethoster (30 jours contre 14 jours);
  • o2switche semble offrir également les meilleures performances d’un point de vue de la configuration serveur : 12 CPU et 48GB de ram contre 8 CPU et 16GB de ram chez Planethoster;
  • Planethoster a cependant une particularité intéressante : par défaut, il propose des espaces d’administration des sites webs, appelés Cpanel, indépendants les uns des autres, de façon automatique (1 Cpanel par site), qui permettent pour le coup d’isoler réellement à 100% les sites web en question; et qui peut surtout s’avérer utile si l’un de vos sites a vocation à devenir une activité commerciale importante et nécessitant un maximum de sécurité pour l’isoler de vos autres sites web; 
  • Correction (01/09/2020) : o2switch propose également un système pour isoler des sites web, jusqu’à 5 au total, appelés des “lunes”, qui vous permet d’avoir un espace Cpanel isolé pour un site spécifique (soit 5 Cpanels au total)
  • Planethoster et o2switch proposent également une fonction similaire appelée “Mon Univers Web” chez o2switch et “Pool de ressources” chez Planethoster : concrètement, cela consiste à créer des sous-comptes et de pouvoir leur attribuer une partie de la ressource de votre hébergement, l’objectif étant de déterminer la consommation de chaque sous-compte et surtout d’éviter qu’un seul de vos comptes consomme toute la capacité technique et ralentisse tous vos autres sites (à noter que cette option est activable à la demande chez o2switch et configurable par défaut chez Planethoster);
  • petit détail, Planethoster propose plus de version de PHP anciennes (PHP 4.4 contre PHP 5.2 pour o2switch), pour celles et ceux qui auraient de vieux sites développés il y a longtemps et qui souhaitent les héberger… mais cet avantage est clairement minime car il est recommandé d’héberger des sites web sur des version récentes de PHP qui sont maintenues, et si vous utilisez WordPress ou un autre CMS moderne, cette différence n’a pas d’intérêt.

Pour être honnête et transparent, à ce stade, il est clairement difficile de pencher pour l’un ou pour l’autre : ces deux acteurs montrent vraiment des points communs forts et un sérieux ainsi qu’une fiabilité qui nous ont clairement rassuré. Une discussion avec un confrère professionnel du digital, client d’o2switch nous a orienté dans notre choix, mais nous comptons clairement, pour un prochain projet, tester Planethoster, et pourquoi pas faire le récit de notre usage sur un prochain article avec notre avis de futur client. Donc vous l’avez deviné : nous avons opté pour o2switch. Sommes-nous déçu de ce choix ? Nous allons nous faire notre retour d’expérience après 12 mois en tant que client.

Pourquoi avons-nous choisi o2switch ?

Après plusieurs recherches d’informations, notre choix s’est porté sur O2SWITCH SERVICES, SARL créée en 2009 (qui a 11 ans d’âge au moment où l’on écrit cet article), basée à Clermont-Ferrand à l’adresse du 222-224 Boulevard Gustave Flaubert, et dont les mentions légales nous ont déjà rassuré : un capital social de 100 000 euros, ils sont enregistrés à l’ARCEPT (opérateur de télécommunications), membre du RIPE et leur permettant donc de disposer de leur propre réseau et donc d’adresses IP. D’ailleurs, leur datacenter est également situé à Clermont-Ferrand, et sont donc à proximité géographique des serveurs, ce qui semble logique mais surtout rassurant, car certains hébergeurs louent des serveurs à des prestataires et n’ont pas accès eux-même directement à leurs machines, et sous-traitent donc cette partie.

Mais on ne s’arrête pas là, car sur le papier tous les hébergeurs ont des promesses, mais ce qui fait foi, finalement, c’est ce que les utilisateurs pensent qui nous renseignent sur ce que vaut o2switch. Rendez-vous donc sur la plate-forme d’avis clients indépendante Trustpilot, réputée pour sa fiabilité, et qui liste 510 avis notés 4,9/5. On ne se contente pas de regarder la moyenne, mais on consulte également les avis dans le détail. 

Après analyse, ce qui ressort le plus souvent dans les témoignages de leurs clients, c’est la réactivité de la hotline : autrement dit le service client qui répond très rapidement en cas de problème. Et clairement, pour nous, c’est très important, et vous verrez plus tard que cela nous a même rendu grandement service.

Maintenant, voyons si o2switch a tenu ses promesses.

Notre retour d’expérience avec o2switch après 1 an d’utilisation

Sans faire de suspens intenable, nous sommes très satisfaits du service o2switch, puisque nous venons de renouveler l’hébergement il y a une semaine tout juste. Nous sommes à ce stade à une dizaine de sites web hébergés, principalement des blogs WordPress ainsi qu’une boutique e-commerce Prestashop (qui génère des ventes !).

Globalement, nous avons procédé à plusieurs opérations qui nous ont permis de tester une grande partie des fonctionnalités o2switch :

Ce que nous avons apprécié particulièrement :

  • l’interface de gestion Cpanel de l’hébergement : très intuitif, et compartimenté en différentes sections (fichiers, base de donnée, domaines, e-mail, mesures, outils, performances, sécurité…), avec même des “recommandations” de services externes de partenaires d’o2switch comme wp marmite (site web qui donne de nombreux conseils sur WordPress);  
  • la gestion des emails est aussi facilité, via l’interface Cpanel, qui permet de créer des redirections d’e-mail, ainsi que de vraies boites mails que vous pouvez configurer via votre client e-mail (Thunderbird, Mail Mac, Outlook, sur votre smartphone…);
  • la création d’un site via o2switch facilement avec le site builder appelé Sitepad Website builder, qui propose plus de 354 templates et modèles pour créer un site web sur mesure, sans compétences techniques, pour tout type d’activité (restaurant, décorateur, informatique, consulting…);  
  • l’outil WP Tiger d’o2switch qui permet de pouvoir gérer l’ensemble des sites wordpress installés sur l’hébergement, vérifier quelles versions de WordPress sont utilisées, combien de plugins sont installés, et s’ils nécessitent des mises à jour, et même d’effectuer des sauvegardes backup en un clic… bref un outil de centralisation qui permet d’administrer et de faire la maintenance de tous ses sites en un seul endroit;
  • la gestion des certificats SSL : installer le certificat ssl sur o2switch et l’activer pour un nom de domaine se fait en quelques clics et très facilement, aucune compétence technique requise, ce qui permet surtout de passer son site en https sans trop de difficultés (si votre site est sous WordPress, une fois le certificat SSL installé côté serveur sur o2switch, il vous faudra installer un plugin gratuit qui permettra à WordPress de basculer l’ensemble de vos URL en https pour le forcer, tout simplement)
  • les CMS déjà pré-installés : bien sûr WordPress (et son frère Woocommerce), mais également Joomla, Drupal, Prestashop qui facilitent la création de sites en quelques clics, sans avoir à renseigner ni base de donnée ni transférer de fichier sur le serveur, un vrai confort !

Est-ce que la performance côté vitesse, bande passante et CPU est au rendez-vous ?

Le point de surveillance que nous avions relevé lors de notre benchmark était les problèmes de lenteur, signalés par certains clients, et de la bande passante qui pouvaient parfois montrer des signes de ralentissement, voire également des incidents sur certains serveurs comme il peut y en avoir chez n’importe quel hébergeur. La question que l’on se posait était : est-ce qu’o2switch pouvait souffrir du succès de son offre, et que l’état de performance des serveurs puissent être impacté ? Et surtout sous quel délai règlent-ils les problèmes ?

Nous avons eu des problèmes d’indisponibilités en janvier sur deux sites différents, qui n’étaient pas encore ouverts officiellement, mais qui parfois ne répondaient plus, provoquant des erreurs 403 ou des erreurs 500 sur des délais assez courts mais répétitifs.

Nous avons contacté le support technique par e-mail qui nous a répondu par mail en… 15 minutes chrono ! D’ailleurs, il y a un point que nous apprécions : c’est le fait de pouvoir simplement écrire au support par mail. Il n’y a pas besoin de remplir un formulaire de ticket fastidieux sur une plateforme, ou d’avoir toujours ses codes d’accès sur soi : un simple mail où vous indiquez votre compte et le lien du site concerné suffit. C’est comme si vous écriviez à votre collègue développeur ou de la DSI, et clairement c’est très appréciable et rare de nos jours d’avoir un “collègue” chez un prestataire, sans passer par une hotline, un temps d’attente lourd ou un processus fastidieux. Bravo à o2switch pour ce point.

Donc pour en revenir à notre problème technique, voici l’échange de mail avec le support qui a solutionné notre problème en ¼ d’heure, montre en main (merci Rémi !) :

À la suite de leur intervention, le problème avait disparu. Pour appuyer nos propos, puisque les soucis principaux qui sont relevés pour o2switch sont liés à la disponibilité des sites web, nous avions mis en place dès le début un outil de surveillance de disponibilité des sites (le fameux “uptime”), qui envoie des robots à intervalle régulière, pour vérifier que chaque site est toujours accessible :

L’uptime (disponibilité) de notre serveur o2switch est proche des 100%

On voit bien que la disponibilité est globalement de 99,9% avec même certains sites autour des 100% ! On ne peut donc pas vraiment dire que les sites ont des soucis nous concernant.

Et pour même aller plus loin, l’un des sites étant un site e-commerce sous Prestashop, on sait que les sites marchands sont souvent consommateurs de ressources, et on déconseille parfois de les héberger sur de l’espace mutualisé. Nous avons voulu tester par nous-même, en installant une boutique Prestashop sur o2switch. Nous n’avons fait aucune optimisation dessus, hormis quelques actions basiques comme activer le cache. Puis nous avons effectué un test de l’outil Google Pagespeed Insights, qui permet de noter la performance d’un site sur mobile et desktop d’un point de vue du temps de chargement, et voici le résultat :

Le test PageSpeed Insights de Google sur notre site e-commerce hébergé chez o2switch

La note sur desktop est excellente, quant à la note sur mobile, elle nécessiterait des optimisations du template en matière de temps de chargement pour améliorer les scores, mais nous sommes globalement satisfaits du temps de réponse de la page et de sa notation.

Voici notre avis client o2switch sur 2020 :

Pour conclure, à ce stade nous ne pouvons que recommander l’hébergeur o2switch dont nous sommes pleinement satisfaits. Le tarif proposé de 6 € / mois est vraiment dérisoire quand on prend en compte à la fois les services proposés via leur interface en ligne, et également le support ultra réactif situé en France, clairement on en a pour notre argent. 

La question revient souvent de savoir si o2switch propose des promotions, des codes de réductions, bons d’achat ou autre offre de parrainage : à notre connaissance, nous n’en avons jamais réellement vu passer, mais quand on voit que le prix proposé est en deça de la valeur ajoutée apportée par le service, il est clair qu’o2switch a voulu proposer une offre fixe et unique indiscutable d’un point de vue du coût, et qui vise avant tout à se vendre au plus grand nombre. Donc pour 72 euros l’année, nous sommes clairement sur une offre imbattable en matière de qualité / prix, surtout si vous comptez héberger plusieurs sites.

Nous vous ferons une mise à jour de l’article avec notre avis en 2021 (après la 2ème année d’utilisation d’o2switch), pour vous dire si le service est toujours à la hauteur de notre expérience durant cette première année. N’hésitez pas à laisser en commentaire vos retours ou astuces concernant notre article.

→ Pour découvrir l’offre o2switch, cliquez-ici !

MAJ de l’article (septembre 2020) : Alexandre d’o2switch ajoute des précisions à notre article !

Nous avons pu échanger par e-mail, suite à la publication de cet article, avec l’un des responsables d’o2switch, Alexandre, qui a relevé quelques erreurs et imprécisions sur notre article, en apportant des réponses plus précises :


J’ai lu l’article, du coup, quelques erreurs 😉

  • PHP est bien disponible jusqu’à 7.4, les futures versions seront incluses systématiquement dès disponibles.
  • L’idée des multi-comptes cPanel sur un hébergement “classique” a été une innovation o2switch, tout comme ipXtender d’ailleurs.

“Planethoster a cependant une particularité intéressante : par défaut, il propose des espaces d’administration des sites webs, appelés Cpanel, indépendants les uns des autres, de façon automatique (1 Cpanel par site), qui permettent pour le coup d’isoler réellement à 100% les sites web en question; et qui peut surtout s’avérer utile si l’un de vos sites a vocation à devenir une activité commerciale importante et nécessitant un maximum de sécurité pour l’isoler de vos autres sites web; “

Un compte d’hébergement o2switch dispose de la même fonctionnalité (d’avoir plusieurs Cpanel indépendants), et permet de créer des lunes. Chez nous, un client dispose de 5 interfaces cPanel séparées : celle de base + 4 lunes.

Tous les cPanel partagent alors les ressources propres au client, sans limitation franche. L’hébergé peut alors choisir soit d’héberger, sans limite, en domaines complémentaires configurés sur chaque cPanel ; soit d’héberger un site/cPanel.

Bonus : “Une Lune créée peut utiliser automatiquement en Boost de ressources l’équivalence d’une Offre Unique pendant 1h consécutive, 6x par jour. Un pic de charge évite alors de perturber l’ensemble de votre hébergement o2switch.”

Cordialement
A disposition
Alexandre


Merci à Alexandre pour sa disponibilité et sa réactivité… à l’image de la qualité du support o2switch !

Foire aux questions sur o2switch :

Voici les questions fréquentes sur l’hébergeur o2switch et les réponses, pour vous aider à savoir si c’est la solution adaptée à votre besoin.

✅ Quel est l’avis des clients o2switch en général ?

Sur Trustpilot, o2switch est noté 4,9/5 sur la base de 732 avis. Sur Hostadvice, il est noté 9,8/10 sur la base de 967 votes.

✅ Est-ce qu’o2switch est adapté pour héberger plusieurs sites ?

Oui, c’est le principal intérêt d’o2switch : il propose une solution technique pour héberger plusieurs sites de façon séparée sur le même compte.

✅ Est-ce qu’o2switch est vraiment un hébergeur illimité ?

Oui, l’espace disque et le nombre de sites sont illimités : cependant, plus vous hébergerez de sites, plus les ressources communes mutualisées de votre compte seront réduites.

✅ Existe-t’il un code promo pour o2switch ?

Les codes promos et réductions sont rares tellement l’offre de base est abordable : à 6 € / mois, l’offre reste imbattable et la moins chère du marché.

✅ Que choisir entre Planethoster ou o2switch ?

Les 2 solutions sont intéressantes. Nous avons réalisé un tableau comparatif pour vous aider à choisir.

✅ o2switch propose-t’il une offre de serveur dédié ?

Non, o2switch propose une seule offre : l’hébergement mutualisé illimité multisite. Cependant, elle offre des options de gestion proche d’un serveur dédié pour un prix moins élevé.

✅ o2switch propose-t’il un moyen d’isoler les sites ?

Oui : o2switch propose le système de lune qui permet d’avoir jusqu’à 5 interfaces totalement indépendantes, avec un Cpanel dédié, pour isoler les sites les uns des autres si nécessaire.

✅ o2switch propose-t’il l’achat de noms de domaine ?

Oui, le pack de base contient 1 nom de domaine sans frais. Pour les noms de domaine additionnels, ils sont payants et les tarifs sont parfois élevés : il est conseillé de prendre ses NDD sur un registar externe (OVH par ex) et de les pointer vers les DNS d’o2switch.

[Nouveau] 4 ebooks sur le digital marketing à télécharger gratuitement

Cet article vous a plu ? Recevez nos prochains articles par mail

Inscrivez-vous à notre newsletter, et vous recevrez un mail tous les jeudis avec les derniers articles d’experts publiés.

Articles complémentaires :

1 Comment

  1. Je confirme, O2Switch est un très bon hébergeur à tarif unique avantageux et sans options supplémentaires car tout est déjà inclus et qui mérite d’être connu ;
    Pendant plusieurs années, mon hébergeur fétiche était Krystal.uk et je ne trouvais rien d’équivalent en France en qualité de service jusqu’à ce que je découvre O2Switch, avec un tarif moindre.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *