Neuromarketing : définition & exemples pour comprendre cette science du marketing cognitif

Qu’est-ce que le neuromarketing ? Définition de neuro marketing

On appelle neuromarketing la technique marketing consistant à combiner les neurosciences cognitives et les techniques de communication dans le but de comprendre les comportements de consommateurs. Cela est réalisé grâce à des liens entre les activités cérébrales et cognitives.

Les réactions du cerveau et du système nerveux sont observées et mesurées lors d’une exposition à des messages publicitaires. Les réactions émotionnelles permettent de mettre en évidence l’influence de certains paramètres sur le ressenti face aux publicités. Les réactions faciales et le contexte de visionnage peuvent par exemple avoir un impact sur le traitement cérébral et donc la perception globale.

L’objectif est de comprendre les comportements d’achat face aux différents stimuli publicitaires. L’analyse de ces comportements permet à un service marketing d’améliorer la conception d’un produit ou d’un service ainsi que de peaufiner sa promotion.


[À télécharger] Le guide e-commerce pour booster vos ventes de fin d'année !

Trustpilot a analysé plus de 30 millions d'avis consommateurs publiés durant les fêtes de fin d'année, et vous donne 8 astuces pour booster vos ventes et conversions. Vous découvrirez tous les freins, critères de décision des acheteurs, bonnes pratiques et astuces en cette période de fêtes, pour dynamiser vos ventes.

Le neuro marketing est né aux États-Unis dans les années 2000. C’est une discipline très récente, mis en lumière par les expériences de Coca Cola et Pepsi notamment. L’intérêt des marques pour améliorer leurs campagnes marketing n’a fait qu’augmenter depuis.

Des exemples concrets d’utilisation du neuro marketing en publicité pour booster les ventes

Le neuromarketing est donc une pratique particulièrement intéressante afin de connaitre le ressenti du public face à un produit ou un service. En cas de mauvais résultats, une adaptation peut être réalisée. Voici comment s’utilise le neuro marketing dans le domaine de la publicité pour booster les ventes.

Le rôle des couleurs et leur impact sur le consommateur

Le choix des couleurs pour un produit est une phase essentielle. En effet, une couleur jaune n’aura pas le même effet le même effet sur le consommateur qu’une couleur noire pour un certain type de produit.

Chez les humains, les couleurs sont associées à des émotions. La vue du bleu est généralement plaisante car on l’associe à des choses que l’on apprécie. Ici on peut évoquer la mer, le lac, ou encore le ciel par exemple. Comme pour la psychologie en email marketing, choisir la bonne couleur permet donc de dégager une image différente pour votre public cible : le rouge évoque la chaleur alors que l’orange attrait plus à la confiance. Associer une couleur par rapport à l’émotion dégagée par le produit le rend beaucoup plus attractif visuellement parlant. Coca-Cola est un bon exemple de l’utilisation de la couleur en neuro marketing. Le rouge tape à l’œil et attire le regard afin de pousser à la consommation. Ce n’est pas la seule explication de la réussite de sa communication mais cela y participe.

Le pricing : déterminer le tarif qui déclenchera le plus de ventes

Déterminer un prix n’est pas une mince affaire. Entre eux, les consommateurs peuvent en effet avoir une perception très différente du même prix. De même les produits eux-mêmes entrainent une difficulté dans l’établissement d’un pricing.

La stratégie du prix au centime inférieur, comme 19.99€, est fortement présente aujourd’hui. Longtemps présentée comme un facteur déclencheur d’achat, des études récentes montrent cependant que des prix ronds seraient plus susceptibles de déclencher l’achat. N’hésitez pas à tâtonner pour trouver le prix qui déclenchera le plus de ventes.

Pour cela, une accroche commerciale de qualité est parfois ce qui est nécessaire. En termes de prix, placer habilement la réduction qui est proposée (grâce à des couleurs vives par exemple) permet de la mettre en avant et de capter l’attention du consommateur. De même, en cas d’avantages sur un deuxième achat, faites-le apparaitre correctement afin que le consommateur ne loupe pas l’information.

La précision est aussi de mise. Il ne faut pas que celui qui voit le prix soit perdu. Soyez clair et précis pour que l’information soit comprise rapidement.

L’accroche marketing : susciter la curiosité du consommateur dès le 1er message

accroche-marketing-susciter-curiosité-consommateur

Il faut savoir qu’il existe en psychologie un effet de halo : les premières impressions que l’on a sur quelqu’un ou un produit conditionnent souvent le reste de la relation. Il y a bien une raison pour laquelle on dit qu’il est important de faire bonne impression dès la première rencontre. Ce concept est très répandu dans le monde de la drague, où un garçon doit séduire la fille dans les premières minutes d’une rencontre.

Dans le domaine du marketing et de la vente de produits, ce principe est également présent. Allez-vous vraiment rester sur un site dont le design n’est pas soigné et visuellement peu attrayant ? Il y a peu de chances.

Ce raisonnement possède cependant une faille. La valeur d’une chose est souvent évaluée en comparaison des autres et non pour sa vraie valeur. C’est la raison pour laquelle l’accroche marketing est importante. Si vous parvenez à susciter la curiosité et l’intérêt d’un consommateur au premier message, il va sûrement rester sur votre produit/service. A vous de le convaincre pour qu’il passe à l’achat.

L’UX et l’UI design d’un site web : booster l’engagement et les ventes web

En termes de design d’un site web, le neuromarketing permet de mettre en avant les éléments qui vont booster l’engagement sur votre plateforme.

Plusieurs paramètres vont influencer positivement le ressenti d’un visiteur d’un site. Tout cela attrait à l’UX (User Experience) et l’UI (User Interface) design. La construction d’une boutique e-commerce doit donc prendre en compte ce qui plait aux internautes, du point de vue neurologique.

Les couleurs ne doivent pas être trop agressives et plutôt en relations les unes avec les autres pour éviter l’impression de coloriage. De même, la taille et l’agencement des éléments possèdent une incidence sur la perception des gens sur votre site. Par exemple, les informations émises de manière horizontale seront moins lues que celles disposées de manière verticale car le cerveau a une tendance naturelle à collecter celles-ci de haut en bas.

Ces petits détails de conception, qui peuvent être anodins au premier regard vont permettre de booster l’engagement de vos visiteurs. En augmentant celle-ci, vous aurez plus de chances de vendre.

[Nouveau] 4 ebooks sur le digital marketing à télécharger gratuitement

Cet article vous a plu ? Recevez nos prochains articles par mail

Inscrivez-vous à notre newsletter, et vous recevrez un mail tous les jeudis avec les derniers articles d’experts publiés.

Articles complémentaires :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *