Marché du e-commerce en France en 2015

La France est le 3ème pays européen en matière d'e-commerce, derrière le Royaume-Uni et de l'Allemagne. Nous avons publié récemment le top 100 des e-marchands français en terme de chiffre d'affaires. On y voit notamment que le top 3 était constitué de Voyages-SNCF, Cdiscount et Vente-Privée, trois leaders dans leurs secteurs respectifs. Mais pour prendre de la hauteur sur les performances du e-commerce en France sur 2014, nous allons profiter de l'étude publiée récemment par la FEVAD sur les chiffres clés du e-commerce hexagonal. Regardons en détails.

Voici en détails les principaux chiffres clés du e-commerce en France en 2014 par rapport à 2013 :

  • Revenus générés par le e-commerce : 56,8 Milliards d'€ en 2014 (+11% par rapport à 2013)
  • Nombre de transactions en ligne : 700 Millions de transactions en 2014 (+15% par rapport à 2013)
  • Panier moyen e-commerce en 2014 : 81 € (soit -4% par rapport à 2013)
  • Nombre d'achat moyen en ligne par acheteur : 20 achats (soit 1,6 fois par mois), pour un montant annuel de 1625€
  • Revenus générés par le m-commerce : 4 Milliards d'€ en 2014 (+54% par rapport à 2013)
  • 62% des français ont déjà acheté en ligne soit 34,7 Millions de personnes en 2014 (représentant 79% des internautes)
  • 112 000 personnes travaillent dans l'e-commerce en 2014
  • 164 200 sites e-commerce sont actifs en 2014 (+14% par rapport à 2013)
  • 6 000 de ces sites génèrent + d'1M € de chiffre d'affaires (ces 6000 sites générant 89% du chiffre d'affaires global à eux seuls)

Que retenir de ces chiffres sur le e-commerce en France sur 2015 ?

Comme chaque année, le e-commerce croît (+11% entre 2014 et 2013) même si l'on constate que la croissance ralentit (par exemple, entre 2009 et 2010, on connaissait +26% de croissance). La croissance de chiffre d'affaires est d'ailleurs plutôt tirée par le volume de transactions (+15%), alors que le panier moyen diminue légèrement (-4%). Ceci signifie simplement que le revenu par commande des e-marchands baisse, mais la récurrence d'achat des consommateurs augmente. Les e-marchands ont donc tout intérêt à contrôler leurs coûts pour chaque commande (sourcing, logistique, commercial, webmarketing, programme fidélisation...), afin de ne pas impacter leur bénéfice net.

Il est cependant intéressant de (re)voir l'explosion du m-commerce, qui est clairement un signal fort à destination des e-marchands : le chiffre d'affaires a doublé par rapport à 2013 (+54%), ce qui indique que c'est un segment à prendre très au sérieux si ce n'est pas déjà fait. Rappelons que les acteurs de la vente privée comme Showroomprivé ou Vente-Privée tirent la majorité de leur CA via le mobile et non via le desktop.

Dernier élément intéressant à noter, la concentration du chiffre d'affaires sur "quelques e-marchands" : en effet il existe 164 200 sites e-commerce répertoriés par la FEVAD, et 3,65% de ces e-marchands génèrent à eux seuls 89% du chiffre d'affaires global ! Cela signifie que 158 200 sites e-commerce se partagent le reste du gâteau (6,2 milliards d'euros / 158 000 sites e-commerce), soit en moyenne 39k€ de revenu annuel par e-marchand (ceci ne couvre même pas le coût d'un salaire au SMIC)... Cette situation montre qu'il existe une vraie maturité dans le e-commerce, avec des acteurs leaders dans chaque catégorie, une "main d'oeuvre" qui s'est professionnalisée et que l'eldorado de l'e-commerce pour de nouveaux arrivants devient de plus en plus difficile sans fonds d'investissement ni grands groupes (chaînes de magasins, marques à forte notoriété) pour les supporter.

Source :

http://www.fevad.com/uploads/files/Enjeux 2015/CHIFFRES_CLES_2015.pdf