Greentech : 3 startups françaises participent à la revalorisation des déchets

Aujourd’hui jeter, parfois recyclés, les déchets constituent un enjeu majeur à la fois pour l’environnement et pour l’économie. C’est pourquoi, le système de traitement des déchets est complètement repensé pour permettre la revalorisation de ces derniers.

Des startups françaises l’ont très bien compris en se spécialisant dans la transformation de certains déchets.

1001 Noyaux transforme les noyaux en ingrédients cosmétiques

logo-1001-noyaux

Concentrés pour le moment sur les mangues, 1001 Noyaux donne une seconde vie aux noyaux qu’ils récoltent en les transformant pour l’industrie du cosmétique. Ainsi, les mangues qui ne peuvent être commercialisées, alors qu’elles sont propres à la consommation, sont revalorisées.

Economique, sociale et environnementale sont les trois principes du développement durable que cette start-up incubée par Rungis&Co respecte. Ils créent de la valeur en revalorisant les noyaux de mangues en beurre de mangue. Les personnes en réinsertion professionnelles sont les bienvenues pour participer au projet de cette start-up française. Enfin, les impacts environnementaux sont limités grâce au non-gaspillage des fruits non consommés en France.

Eco 2PR, une startup qui traite les emballages en polystyrène

Créée en novembre 2015, Eco 2PR s’intéresse au polystyrène pour créer notamment des panneaux isolants pour le secteur du bâtiment. Pour être revalorisé, dans un premier temps l’air doit être chassé des blocs de polystyrène puis fondu par des entreprises spécialisées dans l’extrusion dans le but d’obtenir une pâte. Cette pâte sera ensuite transformée en granulés en plastique ce qui permettra d’obtenir des matériaux destinés au secteur du bâtiment.

Cette startup à un impact positif à la fois pour l’économie et pour l’environnement. Les utilisateurs et les grossistes diminuent leur coût et gagnent du temps. L’impact environnemental est donc moindre.

EtNISI créé du carrelage avec plus de 400 déchets différents

Coquilles de moules, marc de café, béton… Plus de 400 matériaux sont transformés en carrelage grâce au concept ingénieux d’EtNISI. Auparavant jetés car jugé inutile par les consommateurs, ces déchets trouvent aujourd’hui leur place dans le secteur du bâtiment. Au nombre de quatre, l’équipe travaille dans le but d’incorporer 70% de déchets en créant des carreaux de carrelage. Bien sûr, l’objectif de l’entreprise est de passer à terme de 70% à 100% de déchets utilisés.

En lien direct avec les carreleurs, la start-up collabore surtout avec le secteur du bâtiment et plus particulièrement avec les carreleurs. Un impact sur l’économie de ce secteur sera donc notable avec la mise en place de ce nouveau produit sur le marché grâce à la création de leur usine depuis fin mars 2018. Bien sûr, cette start-up est un acteur important pour l’environnement.

Source : SEFERIAN Julie

[Nouveau] 4 ebooks sur le digital marketing à télécharger gratuitement

Cet article vous a plu ? Recevez nos prochains articles par mail

Inscrivez-vous à notre newsletter, et vous recevrez un mail tous les jeudis avec les derniers articles d’experts publiés.

Articles complémentaires :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *