E-commerce en France en 2019 : tous les chiffres clés à connaître (CA, nombre de sites, croissance…)

bilan-ecommerce-2019-france

Le 5 février 2020 a été dévoilée l’étude globale du e-commerce en France. Réalisée par la FEVAD, cette étude présente le bilan des ventes sur internet tout au long de l’année 2019. Nous avions déjà fait un premier point au milieu de l’année 2019 avec notamment avec le bilan des ventes en ligne au 2ème trimestre ou encore avec les chiffres clés du e-commerce de ce même trimestre. Cette nouvelle étude est l’occasion pour nous de découvrir les données à retenir pour cette nouvelle année 2020.

11,6% de croissance et 100 milliards d’euros pour l’e-commerce en France

Pour être plus exact, la totalité du marché e-commerce en 2019 représente 103,4 milliards d’euros, ce qui est historique en France. Dans ce montant, nous entendons les ventes de produits et services. Pour couronner le tout, le chiffre d’affaires a logiquement augmenté de +11,6% en 2019 par rapport à 2018.

Il y a plusieurs faits qui expliquent cette croissance du e-commerce. Tout d’abord, la France recense plus de 190 000 sites marchands soit +15% par rapport à 2018 dont la majorité effectuent aujourd’hui moins de 100 ventes par mois. Par conséquent, plus l’offre sur internet s’élargit, plus le nombre de transactions est important comme le souligne les plus d’1,7 milliard de ventes e-commerce sur l’année 2019 (soit +15,7%). Attention, la FEVAD nous met en garde à travers la diminution du panier moyen qui passe sous le seuil historique des 60 euros en France.


[NOUVEAU] Étude : quel rôle jouent les avis clients dans la confiance en ligne ?

Trustpilot, spécialiste des avis clients, a collaboré avec une agence de recherche et d'analyse comportementale afin d'étudier le rôle que jouent les avis dans la confiance sur Internet chez les français. Découvrez le rapport complet qui vous donnera les clés de l'influence des témoignages clients sur les acheteurs.

Pour la nouvelle année 2020, la croissance des ventes sur internet devrait être comparable à celle de 2019. Par conséquent, les sites e-commerce réaliseront en 2020, 115 milliards d’euros de chiffre d’affaires avec pratiquement 2 milliards de transactions.

Enfin, il faut garder en tête que malgré la multiplication par 4 des ventes sur internet de produits et services en 10 ans, la vente de produits en ligne (10%) ne fait pas le poids face au commerce de détail en boutique qui représente 90% du marché. D’ailleurs, la FEVAD estime que plus de 50% des produits vendus en ligne sont commercialisés par les sites web de magasins.

Le mobile et les marketplace poursuivent leur forte augmentation

Pour analyser la croissance des marketplace et du mobile, la FEVAD a utilisé une méthodologie qui associe plusieurs indices et panels. Il y a l’indice iPM qui mesure le volume de ventes réalisées sur les marketplace, et l’indice iCM, mesurant les ventes mobiles à travers les smartphones, tablettes, sites mobiles et applications.

Ainsi, selon l’indice iPM les marketplace progressent de +14% en 2019 tout en représentant 33% du chiffre d’affaires des sites marchands soit 3 points de plus par rapport à 2018 (30%). De son côté, les ventes mobiles connaissent une hausse plus importante avec +18% en représentant 39% du volume d’affaires des sites marchands du panel iCM contre 35% l’année précédente. Par ailleurs, les visiteurs mobiles du Top 15 des sites et applications e-commerce deviennent plus nombreux que les visiteurs desktop. Dans cette logique, le mobile pourrait devenir majeur d’ici 2021.

Les sites leaders qui montrent la voie

sites-leaders-montrent-la-voie

La croissance du e-commerce en France s’appuie sur un développement des sites leaders de +5,5%. Cette augmentation se place dans un contexte où la consommation des ménages ne progressent que très légèrement avec +0,8% en 2019 (selon la Banque de France hors alimentaire hors auto), malgré les actions du gouvernement pour favoriser le pouvoir d’achat.

Enfin, en ce début d’année 2020, nous constatons un ralentissement du e-commerce en comparaison de l’an dernier sur la même période. Cela s’explique notamment par les agitations sociales du 4ème trimestre 2019 qui marquent l’absence d’un passage des ventes physique vers internet.

[Nouveau] 4 ebooks sur le digital marketing à télécharger gratuitement

Cet article vous a plu ? Recevez nos prochains articles par mail

Inscrivez-vous à notre newsletter, et vous recevrez un mail tous les jeudis avec les derniers articles d’experts publiés.

Articles complémentaires :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *